Mairie d’Eteaux

Vous êtes ici : Accueil > Les services > Forêt, alpages et agriculture > FORÊT > Eteaux et l’ONF

Eteaux et l’ONF

  • Publié : 13 janvier 2011
  • Mis à jour : 31 mars 2015
Aujourd’hui plus encore que par le passé, la forêt doit rester un milieu naturel riche, protecteur, accueillant et participant à l’équilibre des paysages tout en fournissant un bois de qualité pour l’économie locale.
Eteaux possède 10ha39 de bois communaux, dont
- 6 parcelles au lieu dit « Le Jura »
- 1 parcelle au lieu dit « Sur Foron »
- 3 parcelles au lieu dit « La Jacquettaz »
Ces parcelles bénéficient du régime forestier depuis le 22 octobre 2009 et leur gestion a été confiée, par convention, à l’Office National des Forêts (ONF).
Qu’est-ce qu’un régime forestier ?
- Gérer et protéger la forêt sur le long terme
Le Régime forestier est d’abord un ensemble de garanties permettant de préserver la forêt sur le long terme forestier : il constitue un véritable statut de protection du patrimoine forestier contre les aliénations, les défrichements, les dégradations, les surexploitations et les abus de jouissance.

C’est aussi un régime de gestion, avec un souci de renouvellement des ressources en bois, des autres produits et services fournis par les forêts, et de transmission aux générations futures de ces ressources. Ces objectifs se matérialisent au travers de "l’aménagement forestier".
 
Plus concrètement, pour la commune, le Régime forestier se traduit par :
- des responsabilités : préserver le patrimoine forestier, appliquer l’aménagement forestier, vendre les bois conformément aux récoltes programmées, réaliser les travaux d’entretien et de renouvellement...
- des obligations : approuver un plan de gestion "l’aménagement forestier", donner une importance particulière à l’accueil du public, prendre les décisions nécessaires pour assurer un équilibre entre la faune et la flore
- un partenariat avec l’ONF, gestionnaire unique, qui assure la mise en œuvre du Régime forestier aux côtés de la Municipalité. L’ONF peut aussi, au-delà du Régime forestier, proposer ses services pour tous travaux et prestations en faveur de la forêt communale
- une aide financière de l’Etat : le financement du Régime forestier est assuré à 85% par le "versement compensateur" de l’Etat, versé à l’ONF en complément des "frais de garderie" (15% environ) payés par les communes (sur la base des recettes tirées de leur forêt).
Monsieur Bertrand Delamarche agent patrimonial de l’ONF (ex garde forestier) a effectué quelques travaux depuis ce printemps 2010 comme la localisation par GPS des parcelles appartenant à la commune mais aussi des travaux d’amélioration du peuplement existant avec dégagement des semis naturels feuillus et résineux. Il propose également les futurs travaux à envisager à moyen et long terme sachant que l’exploitation des arbres n’est projetée que pour 2040 !
 
Ce plan de gestion qui s’étale sur 20 ans est en cours d’approbation par les élus de la commune. Ce document conjointement défini entre la commune d’Eteaux et l’ONF servira de fil conducteur pour la gestion de la forêt communale. Celle-ci se composant principalement de jeunes peuplements, résineux (épicéas et sapins) et feuillus (hêtres, érables, sorbiers). Les épicéas sont issus de plantation alors que les sapins et les feuillus sont naturels. Cette diversité est due à la topographie, à l’altitude, à l’exposition et surtout à la nature des sols.
 
Le 26 juin 2010, les élus d’Eteaux ont pu aller sur le terrain, accompagné de Monsieur Delamarche, afin de se rendre compte des travaux réalisés par l’ONF. L’occasion a permis de poser quelques panneaux d’indication « Forêt gérée durablement et certifiée PEFC » en bordure des principales parcelles.
Le label PEFC est une garantie de la gestion durable des forêts et de la consommation responsable du bois et de ses produits dérivés.


La commune d’Eteaux a bénéficié d’une aide financière du Conseil Régional Rhône-Alpes pour soutenir les travaux réalisés dans la forêt communale.


Depuis chaque année, le bilan est fait en coopération avec un agent de l’ONF, pour continuer les actions d’entretien et de régénération par plantation.